Au terme d’une saison riche en compétitions, en événements et en nouveaux clubs, c’est l’heure du bilan, et des perspectives pour l’année à venir.

Avec trois compétitions très disputées, notre Fédération n’a pas été inactive : le Championnat de France Elite couronne une saison d’un niveau toujours plus pointu, que ce soit au sein de la Ligue Bretonne que dans la zone Fédérale. Le Shield n’a pas été en reste, avec des équipes qui se sont disputé le titre jusqu’au bout. Enfin, la toute jeune compétition féminine a été accueillie avec enthousiasme et n’a pas démérité en terme de qualité de jeu. Et tout cela malgré le temps qui n’a pas été favorable à nos compétitions (qui n’a pas souvenir d’un tournoi au moins sous la pluie, la neige, ou la grêle ?) qui ne sont pas prioritaires face aux clubs de football ou de rugby lors des reports de match. Une contrainte que nous acceptons finalement avec une patience louable.
Trois membres de notre Fédération ont passé le Master Coach, ce qui veut dire qu’ils sont désormais à même de dispenser des formations de coach sur notre territoire. Cet atout important pour notre développement a été déjà mis à contribution par trois fois.

La Fédération a aussi renouvelé son site internet, et a augmenté son activité sur Facebook. En touchant un public plus large, nous nous assurons de la sorte à attirer plus de joueurs dans nos clubs.

Les perspectives, quelles sont-elles ?

Afin d’optimiser notre calendrier, le comité directeur a validé la création d’un Comité de Contrôle des Compétitions France qui aura vocation à coordonner les compétions, traiter des aspects du règlement des compétitions et assurer la représentation auprès des instances telles que l’ECB.
Avec le CCO-France, un représentant de la Ligue Bretonne, de la zone Fédérale, des compétitions féminines et des arbitres, ce CCC-France permettra d’harmoniser nos calendriers et de mieux gérer nos compétitions.

Ces dernières voient une mutation structurelle d’importance avec la création de divisions réunissant 6 équipes par niveau : 3 issues des championnats Bretons, 3 issues des championnats Fédéraux systématiquement, sur un système calqué sur le système désormais en vigueur sur le circuit Européen. Le nombre de places qualificatives ainsi clairement définies permettra d’équilibrer les compétitions en fonction des équipes engagées. Ainsi, la division Elite regroupera les 6 équipes de tête des deux circuits, la division Honneur opposera les 6 équipes suivantes, et la division Promotion engagera encore les 6 suivantes (avec les subdivisions suivantes : Promotion 2, 3…).
Ces compétitions se joueront lors de la Finale de Championnat de France, qui devra, pour les années à venir, se tenir avant le 10 juin de l’année en cours afin d’assurer un maximum de participation.

Plus encore, la formalisation d’un championnat Féminin de Football Gaélique est désormais acquise. Deux manches seront organisées dans la saison, et les féminines joueront leur tournoi final lors de la Finale du Championnat de France. Un programme ambitieux, mais un tremplin essentiel pour développer les équipes dans l’ensemble de nos clubs.

Etablir un partenariat solide pour répondre aux demandes des clubs en création, ainsi qu’aux enseignants souhaitant faire découvrir nos sports à leurs élèves devient incontournable. Toucher les jeunes nous permettra de renouveler nos effectifs mis à mal soit par le temps, soit par le déplacement de nos joueurs, ainsi que d’accéder à une reconnaissance plus large.

Rendez-vous est pris pour 2014 à Clermont-Ferrand qui organisera la prochaine Finale des Championnats de France.

Le Bureau a été renouvelé

Autre changement d’importance, le renouvellement quasi complet du bureau, avec la nomination d’Aurelie Seiller à la Présidence de la Fédération, assistée d’André Paquin à la Vice-Présidence. Il suppléait déjà Anais Lamour, Dimitri Martin devient Trésorier. Garant de la continuité, Florian Vaujany reste Secrétaire de la FFG, et sera suppléé par Guillaume Kerrien au poste de Vice Secrétaire.

Le mot de la Présidente :

Tout d’abord je voulais vous remercier encore pour votre confiance et j’espère être à la hauteur pour cette année qui va voir sans doute pas mal de choses intéressantes se construire. Je voulais aussi remercier Guillaume pour le travail accompli jusque là, et aussi d’être resté au sein du bureau, ainsi que Florian, ce qui assurera une certaine continuité dans nos développement. Merci à Dimitri bien sur pour le gros travail qu’il fait sur le site et Facebook, il contribue sans aucun doute beaucoup plus que moi à la visibilité de la Fédé sur le net. Et merci à André de me suppléer au poste de président, je compte bien profiter de ses compétences en anglais notamment !

C’est la première fois qu’une femme est élue à la Présidence de notre jeune Fédération, et je pense que c’est tout simplement le signe qu’au sein de la FFG, il n’y a pas de distinction entre les différentes disciplines. Un premier championnat Féminin s’est mis en place, le Hurling et le Camogie n’en sont qu’à leur prémices, mais gageons que nous verrons ces sports prendre leur essors dans le sillage du Gaélique.

J’espère en tout cas que nous pourrons nous inscrire dans la continuité pour l’année à venir, notamment sur deux points clés :
– – le développement statutaire, en s’appuyant sur l’excellent travail de Lucie Loubeyre, stagiaire au sein de la FFG et que je remercie pour ce qu’elle a pu faire jusque là. La clé du développement de notre sport passe par la reconnaissance administrative (Jeunesse et Sport, et Education), et cela ne pourra se faire que par une organisation en règle avec les exigences administratives nationales, sans oublier pour autant que nous sommes sous l’égide de la GAA et de l’ECB, et sans que cela ne se fasse au mépris des développements locaux. A ce titre, je me réjouis que le bureau présente un équilibre fédéral-Ligue Bretonne plus marqué. Néanmoins la hiérarchie internationale > nationale > locale devra primer de plus en plus dans l’avenir si on veut gagner une crédibilité aux instances nationales.
– Dans le même ordre d’idée, le développement féminin sera aussi un gros enjeu cette année. Le challenge des trois dates à organiser sur cette saison sera un gros marqueur pour les années suivantes : si cette saison réussit, ça sera un bon tremplin pour nos équipes féminines. N’oublions pas que la consigne déjà posée en 2012 n’est pas de présenter le football gaélique comme un sport mixte. L’organisation d’une compétition féminine étalée sur l’année doit permettre de dynamiser le recrutement.

En attendant la reprise d’une saison aussi belle que celle écoulée, je vous souhaite d’excellentes vacances, un bon recrutement, et rendez-vous à Paris pour la première date majeure : une manche Européenne le 14 septembre sur notre territoire, c’est une occasion à ne pas manquer !

Gaéliquement

Aurelie Seiller
Présidente FFG

Comment List

  • Guillaume 24 / 06 / 2013 Reply

    À noter que le lieu de la finale 2014 n’est pas acté officiellement. Mais Clermont est unique candidat à ce jour.

    • Admin 24 / 06 / 2013 Reply

      Il me semble qu’on avait émis un accord de principe sous réserve d’autres candidatures avant le 23 juin ?

  • cyril 24 / 06 / 2013 Reply

    Ce système d’organisation hiérarchique me semble une chose excellente, quid du calendrier? Cela se jouera t il en format “journée” ? En aller-retour? Ou comme aujourd’hui sous forme de tournoi sur un weekend chez chacune des équipes de la division? Et pour la finale, l’organisation d’un événement comme celui de st Brieuc est vraiment super, mais l’organisation d’un match sec dans un stade un peu plus grand en collaboration avec un club de foot, breton essentiellement, est il envisageable? L’exemple du foot us qui a vu sa finale diffusée sur l équipe 21 me paraît vraiment intéressant.
    Bravo pour ce boulot et cette volonté de développement, continuez comme ça!

    • Admin 24 / 06 / 2013 Reply

      La hiérarchie est pour l’instant actée uniquement pour la finale du Championnat de France. Il est vrai que la formulation n’est peut-être pas heureuse… Les championnats à l’année restent pour l’instant inchangés et les qualifications dans chacune des divisions pour la finale devront être établies par les organisations locales (Ligue Bretonne et Fédéral)

Répondre à Guillaume Annuler la réponse.