La sélection France reprend ses quartiers d’hiver

novembre 1, 2017 dans Fédération

8 mois après son déplacement en Galice (victoire masculine, match nul féminine), les sélections françaises reprennent le chemin des terrains avec un stage qui aura lieu le 2 décembre du côté de Rennes.

C’est reparti pour une nouvelle année du côté des clubs français. Pour les hommes  :

  • Le championnat de Bretagne masculin a déjà repris depuis plusieurs semaines programmant les 3 divisions jusqu’en mai, du côté des filles la dernière manche aura lieu en février pour laisser la place au championnat de France féminine;
  • Le championnat Fédéral masculin est en cours de préparation et démarrera dès le mois de février sous un format de 4 manches (2 mineures et 2 majeures), pour les filles peut-être la création d’un championnat fédéral en une seule manche qui se jouerait en février;
  • Les 2 championnats d’Europe (15-a-side en septembre et 11-a-side en octobre) a permis de conclure la saison avec pas moins de 10 clubs français participants (Lorient, Rennes, Naives, Liffré, Paris, Nantes, Guérande, Lille, Clermont, Niort).

Cette année 2017 a donc permis de détecter de nouveaux talents pour la sélection française. Le travail de nos coachs Olivier Kowarski (hommes) et Grégoire Bertolino (femmes) aura pour objectif de composer un effectif pour participer aux évènements de l’année 2018. Pour l’instant les matchs sont en préparation mais on parle peut être de rencontres contre des clubs du Benelux qui tiennent le pavé haut du championnat européen.

Outre nos habituels stagiaires de 2016, du côté de l’équipe masculine on constate l’arrivée de nombreux nouveaux visages détectés pour ce stage. En particulier l’équipe s’ouvre à l’international avec la présence de Victor Deseille venant d’Autriche (Vienna Gaels). On accueille également un contingent pour leur première venant d’Angers (Greg Sonnet, Pierre Gueret, William Breton), de Paris (Jean Tisserand, Antoine Messager), de Niort (Jean Noel Prouteau), de Rennes (Nathanael Linné) et de Bordeaux (Yoann Goizeleau); mais également l’équipe est ravi de voir revenir des clubs ayant déjà fourni des joueurs en sélection France par le passé comme Nantes (Paul-Ewen Rault).

Côté féminine nous aurons des représentantes des 5 clubs les plus actifs dans le championnat de France.

Au total des joueurs d’une dizaine de clubs sont représentés dans ce stage (Angers, Nantes, Rennes, Liffré, Paris, Clermont, Niort, Bordeaux, Azur, Toulouse) et seront testés afin de participer à l’aventure de la sélection France 2018.

L’équipe Masculine présélectionnée

Gardien / Goalkeeper : Bruno Durocher (Liffré), Jean Tisserand (Paris)

Défenseur / Full back : Tony Hercé (Paris), Thomas Sylva (Toulouse), Nicolas Omnes (Rennes), Joris Besson (Clermont),    Victor Deseille (Vienne), Greg Sonnet (Angers)

Milieu défensif / Halfback : Antoine Duros (Liffré), Tim Biju (Paris), Pol Ewen Rault (Nantes), Baptiste Lezin(Bordeaux), Jean Noel Prouteau (Niort), Yohann Kersuzan ( Liffré)

Milieu / Midfielder : Vincent Durmann (Liffré), Léo Blanchamp (Clermont), Arnaud Poisson (Rennes), Gwenolé Leost (Rennes), Antoine Messager (Paris), Nicolas Pujol (Paris)

Milieu offensif / Half forward :  Florian Vaujany (Paris), Guillaume Bontemps (Clermont), Guillaume Gouffrant (Bordeaux), Boladé Josias (Rennes), Yoann Goizeleau (Bordeaux), Pierre Lemasle (niort)

Attaquant / Full forward : Mickael Bonnet (clermont), Nathanael Liné (Rennes), Thibaut Chevallier (Azur), Antoine Botrel (Liffré), Pierre Gueret (Angers), William Breton (Angers)

 

L’équipe Féminine préselectionnée

Gardienne / Goalkeeper : Elodie Hundsbichler (Angers), Eunice Labor (Rennes)

Défenseure / Full back : Julia Le Coq (Rennes), Perrine Lombardo (Clermont), Samantha Delorme (Paris), Myriam Bouloualab-Templet (Angers), Mathilde Bourlon (Clermont)

Milieu défensif / Halfback : Cecile Forin (Paris), Camille Lemaitre (Paris), Flora Duquesne (Rennes), Camille Auguste (Rennes), Fanny Jaffres (Rennes)

Milieu / Midfielder : Claire Vigier (Paris), Pauline Parrachini (Clermont), Delphine Galloy (Angers), Angélique Lechevalier (Nantes), Estelle Roche (Rennes)

Milieu offensif / Half forward : Marion Le Couls (Rennes), Marianne Siloret (Rennes), Léa Viret (Paris), Clémence Caillet (Paris), Marion Mauvais (Nantes), Lydie Fageon (Clermont)

Attaquante / Full forward : Julie Coquelle (Rennes), Amandine Houitte (Rennes), Alexia Billiet (Azur), Clémence Magnaud (Clermont), Sophie Benistand (Paris), Floriane Dubini (Paris)

 

 

Championnat de France, préparez-vous pour la finale

mai 29, 2017 dans Fédération

Nous y sommes ! Voilà le grand rassemblement des équipes françaises de football gaélique. Le club de Rennes Ar Gwazi Gouez accueille le 3 juin 2017 la finale des championnats de France masculins et féminin. Plus de 20 équipes masculines et plus de 6 équipes féminines se confrontent pour désigner les champions de France 2017. Quel club  rajoutera une ligne à son palmarès ?

Le championnat de France féminin

6ème édition du championnat hexagonal.  A la différence du format masculin, elle est organisée autour de 4 manches (Clermont-Ferrand, Niort, Lorient, Rennes) qui alimentent un classement général. L’édition 2017 est largement dominé par le club de Rennes qui vise un carton plein en gagnant la 4ème manche à domicile. Le club se succèdera à lui-même pour un superbe 4ème titre de championne de France d’affilée.

Palmarès
  • 2012 : Paris Gaels GAA
  • 2013 : Paris Gaels GAA
  • 2014 : Rennes Ar Gwazi Gouez
  • 2015 : Rennes Ar Gwazi Gouez
  • 2016 : Rennes Ar Gwazi Gouez

La Division 1 masculine

Déjà 12ème édition, cette division existe depuis 2006. Elle était initialement composée par l’ensemble des équipes françaises et anglo-normandes. Cette formule prendra fin avec la victoire de Liffré en 2013. Depuis cette date elle oppose uniquement les 6 équipes du podium coté championnat fédéral et côté championnat de Bretagne. Le double tenant du titre 2015 et 2016 (Tolosa Gaels) ne sera pas présent pour prolonger son palmarès n’ayant pas réussi cette année à accéder à la 1ère division. Nous retrouvons néanmoins les habitués de l’exercice puisque seulement 7 équipes différentes se succèdent dans cette division depuis 2014.

Composition :
  • EGHB Liffré
  • Paris Gaels GAA
  • Rennes Ar Gwazi Gouez
  • Clermont GFC
  • Bordeaux GFC
  • Nantes Don Bosco FG
Palmarès :
  • 2006 : Paris Gaels GAA
  • 2007 : Paris Gaels GAA
  • 2008 : Paris Gaels GAA
  • 2009 : Paris Gaels GAA
  • 2010 : Guernesey Gaels
  • 2011 : Guernesey Gaels
  • 2012 : Jersey Irish
  • 2013 : EGHB Liffré
  • 2014 : Paris Gaels GAA
  • 2015 : Tolosa Gaels
  • 2016 : Tolosa Gaels

La Division 2 masculine

4ème édition de notre division 2, cette année elle opposera 8 équipes. Paris B tenante du titre qui avait succéder à l’hégémonie clermontoise sera présent aux côtés des clubs bretons (avec certains représentants de la 1ère division bretonne + championne de D2) et fédéraux (dont les équipes du sud-est en forte progression). Cette année le groupe est plus que jamais relevé.

Composition :
  • Lorient GAC
  • GF Provence
  • Paris Gaels GAA B
  • Niort Gaels
  • GF Guérande
  • Vannes FG
  • Kerné FG
  • Azur Gaels
Palmarès
  • 2013 : Clermont GFC
  • 2014 : Clermont GFC
  • 2015 : Clermont GFC
  • 2016 : Paris Gaels GAA B

La Division 3 masculine

3ème édition de cette division, elle illustre la bonne santé du football gaélique français. Les premières éditions sont dominées par les équipes B et cette année elle sera même composée de 3 équipes réserves.

Composition :
  • EGHB Liffré B
  • Rennes Ar Gwazi Gouez B
  • Bordeaux GFC B
  • Entente GF Bro Leon-Brest /GF Bro Sant Brieg-St Brieuc
  • Anjou Gaels
  • Entente Lyon CLG/Tolosa Gaels
  • Plédran GFC
Palmarès :
  • 2015 : Paris Gaels GAA B
  • 2016 : Clermont GFC B

F.V.

Les joueurs de la sélection française sont-ils grands ?

mars 17, 2017 dans Fédération

Avantage du football gaélique, il existe plusieurs postes et donc plusieurs possibilités d’intégrer nos joueurs de football gaélique sans contrarier la diversité des gabarits proposés par Mère Nature… A l’occasion du match de l’équipe de France contre la Galice le 18 mars 2017 à Ourense (Espagne), découvrez quels joueurs de nos clubs composent le groupe France GAA.

Les « plus » de l’équipe (et ils vous em*****) !

france14

Mesdames, messieurs, des plus novices aux plus gros palmarès, pour tous les goûts : les fiches par joueur !

france1 france2 france3 france4 france5 france6 france7 france8 france9 france10 france11 france12 france13

F.V.

 

Il veut dire quoi ton blason Clermont Gaelic Football Club ?

décembre 22, 2016 dans Fédération

Joueur du Paris Gaels, un supporter du PSG ne t’a-t-il jamais arrêté dans la rue parce que tu portais le polo de ton club ? Supporter du Lorient GAC ne te demande t-on pas « mais sinon c’est quel sport ton écusson » ? Vannetais n’es tu pas confronté au spécialiste des spiritueux un brin éméché  « tu f »ais que l’toucan c’est Guiness, hic ? ». Bref le blason, l’écusson, le logo du club : màs que un emblème ?

4ème étape de la série d’articles consacrés aux blasons des clubs de France. On continue notre périple en faisant une halte en Auvergne avec le club du Clermont Gaelic Football Club. C’est Léo Blanchamp secrétaire et pensionnaire de l’équipe de France qui s’y colle pour son club.

Il me semble que le club a démarré avec un logo très différent de celui d’aujourd’hui ?
 15218466_10154642966512557_1204752220_nLéo Blanchamp : le tout premier était effectivement un dragon vert, à une époque où le club portait encore la dénomination de Dragons Eire’Lempdais. Le dragon était un choix du plus jeune de fils de Thie

rry O’Malley (le premier président du club). Sport irlandais, la couleur verte s’est imposée naturellement. Pour la petite histoire, le design était signé Guillaume Kerrien (Tolosa Gaels) !

 Après vous êtes partis sur un autre concept de logo ?15218731_10154642966752557_441715388_n
Il y a également eu un second logo à la durée de vie très brève, en mode paint (ou presque) représentant grossièrement le Puy de Dôme et un bougnat tenant une crosse de hurling. C’est à ce moment qu’apparait la couleur jaune en hommage à Nantes ainsi que le bleu. 
Pourquoi Nantes ? Et le bleu ?
Le jaune en hommage à Nantes est lié au premier match de l’histoire de notre club, qui a eu lieu le 29 novembre 2008 contre cette équipe. Enfin, le bleu correspond aux couleurs du Dauphiné d’Auvergne qui sont également celles de l’entreprise Michelin, symbole de notre ville et qui a donné ses couleurs au club de rugby l’ASM. En fait le jaune et bleu permettent d’identifier rapidement Clermont-Ferrand sur le terrain, grâce à l’ASM.
Puis on arrive enfin au blason actuel avec un personnage moustachu.

15207812_10154642967137557_96058078_nEnfin, arrivée du type à moustache… représentant un bougnat en tenue traditionnelle portant un ballon de football gaélique. C’est un collègue de Nicolas Chatain, qui fût l’un des fondateurs du club, ancien dessinateur de BD, qui l’a entièrement conçu en s’inspirant de modèles de logo de Leprechaun en mo15045444_10210727938221934_548720190_ode agressif. Pour l’histoire, c’est le déménagement de Lempdes à Clermont qui a engendré le changement de couleurs et de nom.

Puis il y a eu un dernier changement avec la suppression de « Nemossos », nom gaulois signifiant « ville céleste » pour « Clermont ».

Vous avez aussi une version avec une femme cette fois-ci au centre du blason ?
Oui c’est un logo signé Corentin Bobeuf, qui date de 2016 afin de renforcer l’identité de notre équipe féminine.14795938_10210474798453598_1015369697_o
F.V.