Créateur de blason : il veut dire quoi ton dessin ?

décembre 1, 2016 dans Fédération

Joueur du Paris Gaels, un supporter du PSG ne t’a-t-il jamais arrêté dans la rue parce que tu portais le polo de ton club ? Supporter du Lorient GAC ne te demande t-on pas « mais sinon c’est quel sport ton écusson » ? Vannetais n’es tu pas confronté au spécialiste des spiritueux un brin éméché  « tu f »ais que l’toucan c’est Guiness, hic ? ». Bref le blason, l’écusson, le logo du club : màs que un emblème ?

bertolinoSuite de cette série d’articles consacrés aux blasons des clubs de France. Toute l’Europe du football gaélique nous l’envie, les clubs étrangers veulent nous l’arracher de notre fédération, il est convoité par les amoureux des sports gaéliques, titré du très non-officiel MVP du design des blasons du football gaélique, Grégoire Bertolino ne s’arrête plus de composé des logos pour les clubs. Interview.

Comment t’as découvert le football gaélique ?logo-site

Par hasard. Un jour, mon témoin de mariage m’a dit : « viens, on va tester un SALC (Sport à la con) ! ». Je l’ai suivi, et je suis tombé amoureux de ce sport. J’ai pas décroché depuis.

 A la création d’un logo comment tu procèdes ? Tu demandes au club de t’envoyer des éléments ? Tu fais quelques recherches sur la ville/région ?

azur-gaels-v2-3Ça part toujours d’une discussion avec le club, histoire de savoir ce qu’ils recherchent en termes de style. New School, Old School, avec ou sans écu, avec ou saanjou-gaels-lisere-jaune-fondns animal… S’il y a des couleurs particulières qui motivent le club, c’est le moment où j’en prend connaissance. Au même moment, je commence à réunir des éléments graphiques qui pourront permettre une composition harmonieuse. Et si besoin, je les crée (et les recycle parfois d’un logo à l’autre, je l’avoue). 

 Une fois que c’est fait, je me renseigne sur la ville, son histoire, ses armoiries. J’aime bien m’intéresser aux légendes ou aux animaux totémiques. Ainsi, le loup de Malzéville s’est retrouvé sur le logo des Nancy Gaels, le Taureau de Camargue sur celui du GF Provence, ou la Licorne sur celui de Saint-Lô.saint-lo-gaels-bis

D’ailleurs le logo de St Lô est assez délirant ? Assez cartoon ? C’est quoi son histoire ?

Tout d’abord il faut rendre grâce à Anaëlle Rault qui a de sacré talents d’illustratrice et qui a fait un super boulot dans la recherche graphique autour de son logo. D’ailleurs, c’est l’un de ses motifs qui cercle le logo final. Elle souhaitait intégrer un viking (pour la Normandie) et rester sur les couleurs de la ville. Ville dont l’animal totémique est la licorne. Alors un petit tour de baguette magique, quelques images récupérées, retravaillées, adaptées au contexte et PAF, ça a fait des chocapic.

Qu’est ce que c’est cette histoire à Avignon, Marseille, Toulon: tu créés des logos avant la création des clubs ? On t’a repéré !logo-3logo

Héhé, grillé. A vrai dire, il faut ajouter à la liste Nancy et Narbonne ! Tout est parti du match joué à l’Allianz Riviera de Nice entre les Azur Gaels et le GF Provence en 2015. A la suite de ce match, nous avons reçu quelques demandes de la part de personnes ayant assisté au match et qui souhaitaient savoir s’il y avait un club à Toulon (le match étant la première partie d’un match de rugby entre le Racing Club Toulon et Stade Français).

On a alors eu l’idée de créer des pages Facebook pour les différentes villes dans lesquelles nous avions v4des intérêts, des projets et logo-fbdes joueurs prêts à les concrétiser. Ajouter un logo à ces pages a permis de les rendre plus « crédibles » et attractives, et d’attirer de nouveaux joueurs d’Avignon et de Marseille qui jouent pour l’instant avec le GF Provence, ainsi que de Nancy qui fait des entraînements communs avec Naives.

C’est qui le prochain projet de logo ?

 Je dois travailler avec Anthony d’Annecy sur son projet, et il y a aussi quelque chose en préparation à Pénancy-gaelsrigueux, à Mâcon… Je sabasel-gaais pas encore d’où ça viendra ! D’autant qu’on commence à me contacter d’ailleurs en Europe (j’ai récemment eu le plaisir de faire le logo de Bâle). On verra bien.

 Allez balance, quel club aurait vraiment besoin de re-designer son écusson ?

 C’est dur, tous les logos en France me plaisent beaucoup. Je vais m’attirer quelques foudres, mais s’il y a un logo que je verrais volontiers prendre un petit lifting, c’est bien celui de la fédération !

F.V.

Il veut dire quoi ton blason, Anjou Gaels et Niort Gaels ?

novembre 22, 2016 dans Fédération

Joueur du Paris Gaels, un supporter du PSG ne t’a-t-il jamais arrêté dans la rue parce que tu portais le polo de ton club ? Supporter du Lorient GAC ne te demande t-on pas « mais sinon c’est quel sport ton écusson » ? Vannetais n’es tu pas confronté au spécialiste des spiritueux un brin éméché  « tu f »ais que l’toucan c’est Guiness, hic ? ». Bref le blason, l’écusson, le logo du club : màs que un emblème ?

On ouvre ici une série d’articles qui va faire le tour de France des blasons des clubs. On commence par le grand ouest avec les clubs d’Anjou Gaels et de Niort Gaels.

Sur le blason d’Anjou Gaels, on retrouve 4 éléments sur le blason. quelles sont leurs significations ?

Kayleigh O’Sullivan (coach) : Le Chateau et le Fleur de Lys en or sont historiquement connus commeanjou-gaels-lisere-jaune-fond des symboles de cette région et l’ancien comté de l’Anjou. Le club a opté pour symboliser le château plutôt que la rivière d’Angers car c’est une forteresse unique avec ses 12 tours, impressionnante, imposante et dominante. En choisissant le château le club voulait associer ces images aux  futures performances de nos jeunes équipes !

La harpe en or est un symbole du blason du République d’Irlande qui a été adopté pour le différencier de l’ancien blason hérité des seigneurs sous la règne des anglais . Nous l’avons choisi car c’est un symbole qui se différencie de la trèfle à 3 feuilles qu’on voir souvent associé à l’Irlande et qui se marient avec notre fleur de lys en or d’anjou. La ‘harpe est aussi là car nous souhaitons non seulement faire découvrir les sports gaéliques dans la région angevine mais aussi les traditions et la culture irlandaise qui vont avec.  Ceci explique également le nom des Gaels.

Pourquoi Anjou plutôt qu’Angers tout simplement ?

Sinead Riordan (présidente du club) : On a choisi Anjou plutôt qu’Angers car on voulait représenter la région et pas seulement la ville d’Angers. Le nom celte Andegave na pas été retenu dans le choix.

—-

Passons maintenant au club fondé en février 2011 par Gaëtan Bigouret, Mide O’Sullivan et Franck Leray :  Niort Gaels.

Le Dragon : c’est le symbole de la ville deux-sévrienne. Plusieurs légendes sont connues, et le dragonniort est commun à toutes ces légendes, calomnie monstrueuse terrorisant les populations du marais. La plus populaire date du XVIIe siècle, c’est celle d’un jeune soldat qui demande son amnistie contre une promesse de terrassement de ce fléau. La bête et le soldat moururent en même temps.

Le Gris : Si aujourd’hui la ville est dominée par le secteur tertiaire, Niort fut marquée autrefois par un passé industriel non négligeable, avec ses usines de chamoiseries, le gris étant la couleur de la fumée…

Le Rouge : Le rouge est en rapport aussi avec l’emblème du club. C’est bien évidemment la couleur du feu jadis craché par les dragons. Mais il faut aussi savoir que les usines de chamoiseries avaient comme clients les cavaliers de l’armée. Ces cavaliers étaient regroupés dans des régiments de Dragons. Les pantalons que la ville fournissait aux régiments de Dragon étaient rouges.

La croix  : On y distingue la croix celtique, fort symbole des cultures Irlandaises et celtiques, ainsi que le Dragon du Marais.

 

F.V.

L’Ambassade de France en Irlande soutient la Sélection France

juillet 14, 2016 dans Fédération, Sélection France

Présentez-nous votre activité ?

Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France en Irlande a pour vocation de promouvoir la culture, dans toutes ses dimensions artistiques et littéraires, ainsi que le savoir-faire scientifique et technologique, et notre expertise dans les domaines universitaires et linguistiques.

Il intervient dans tous les domaines culturels et artistiques, notamment théâtre, arts visuels, musique, danse, architecture, littérature, arts de la rue, etc… il peut aussi soutenir les manifestations organisées par des partenaires irlandais associant des artistes français.

Le Service a pour mission de développer les liens académiques et de promouvoir le dispositif français de formation : un espace Campus France a ainsi été mis en place en 2013 pour informer les étudiants irlandais souhaitant compléter leur formation universitaire en France.

Logo Soutien Ambassade

Pour quelles raisons, soutenez-vous la Sélection France de Football Gaélique?

Le sport est un secteur clé de l’attractivité française, et un des différents leviers de l’influence dont dispose la France pour son action à l’étranger. Le sport est également un moyen d’établir des réseaux ; on parle bel et bien de « diplomatie sportive ».

A l’ambassade de France en Irlande, comme dans les autres ambassades du monde, ce sont les services de coopération et d’action culturelle qui sont chargés du secteur sportif. En ce qui concerne l’Irlande, une partie des crédits est réservée chaque année aux actions de coopération jeunesse et sport.

Le sport est un élément constitutif important du tissu social irlandais et symbole de la réussite individuelle et collective. La valorisation des partenariats France-Irlande dans le domaine des sports gaéliques notamment est un des axes phares en la matière, ces sports représentant une part importante de l’identité et la tradition irlandaise, ils sont extrêmement liés avec la culture gaélique.

L’Ambassade de France à Dublin peut ainsi donner tout son sens au mot coopération, en mettant en relation acteurs et partenaires des deux pays et en soutenant autant que faire se peut des projets dans ce domaine, comme le sont ces deuxièmes championnats du monde des sports gaéliques.

 

Une kick question à Gilles Molandrino

mai 11, 2016 dans Fédération

On reste sur la côte Atlantique avec un membre du club de Bordeaux ! Arrivé assez récemment au football gaélique, Gilles Molandrino s’y est néanmoins très vite impliqué : il est vice-secrétaire du club et fait partie de l’équipe des coachs des Burdigaela.

gilles-molandrinoArnaud Le Pipe aimerait savoir si tu as un slip porte-bonheur ?
Non je n’en porte pas mais ça m’est arrivé quand j’étais plus jeune. C’était un slip Batman !

Tu pratiques depuis quand ?
Je pratique depuis septembre 2014.

Comment es-tu arrivé au football gaélique ?
Un ami, qui y jouait depuis peu, nous en avait parlé à ma compagne et moi. On y a joué à la plage tout l’été. Ma femme a commencé avant puis m’a convaincu de m’y mettre en plus du football.

Et pourquoi le football gaélique ?
Pour tout. Pour moi l’expérience va au delà du sportif. Le jeu est super et très complet. On s’amuse très vite et on prend beaucoup de plaisir.
Puis l’ambiance au sein du Burdigaela est extraordinaire !

A quel poste joues-tu ?
Je joue attaquant.

Quel est ton meilleur souvenir ?
J’en ai deux en fait.
Je dirai mon premier tournoi (le tournoi des lutins à Niort) où j’ai marqué mes premiers points et premiers buts.

Le deuxième est la finale à Guérande. J’étais malade et je n’ai pas pu jouer. Nous étions venu à plus de 50 bordelais. Avec les blessés nous avons passé notre journée à crier et supporter nos équipes féminine et masculine. Et puis j’ai pu voir jouer ma femme (chose difficile généralement !)

Quel est ton plus bel échec ou ta plus grosse déception ?
J’ai été très déçu de ne pas avoir pu jouer la finale. Ça été dur mais le soutien de mes coéquipiers et des autres blessés m’a remonté le moral rapidement.
Puis j’aimerai bien gagner une finale de tournoi un jour.

As-tu un surnom ?
Pas vraiment un surnom mais tout le monde m’appelle Gillou. Sinon on dérive un peu mon surnom.
Olivier Gillou (en hommage à Olivier Giroud). On me signale aussi Qu’Henri Dès Metal est un surnom que l’on m’a donné dernièrement.

Quel est ton sport préféré en dehors du football gaélique ?
Je suis un fou de foot mais surtout des Girondins de Bordeaux.

Quel est ton plat préféré ?
Tous les plats à base de fromage: raclette, tartiflette… Ça se voit à la façon de remplir mon maillot.

Ta plus belle vanne de vestiaire ?
Ce qui se passe dans le vestiaire reste dans le vestiaire (surtout à Bordeaux !)

Une question pour le prochain interrogé !
Que peut on espérer pour toi cette saison ?