Match amical : évènement sportif dans lequel il n’existe pas de valeur concurrentielle de toute nature significative à un concurrent (comme le classement du tournoi ou de saison, ou prix) indépendamment de l’issue de la compétition. Les jeux peuvent être organisées entre des équipes séparées ou entre les parties de la même équipe. La qualité de jeu est généralement évaluée sur le résultat final.

Le mois de mars voit les compétitions reprendre un peu partout en France. Le championnat de Bretagne depuis 1 semaine et la 1ère manche de Fédérale aura lieu le 22 mars. Et pendant ce temps-là que font les équipes ? Petit lexique des matchs et tournois amicaux de France sur l’hiver 213-2014.

Le match amical : le challenge Morbihan et la rencontre Lille- Naives

Lorient et Vannes se sont retrouvés en janvier et février 2014 pour jouer le challenge Morbihan. Interviews croisés de Fabien Régnier (Président – Lorient) et Nicolas Le Tutour (Président – Vannes).challenge morbihan

Bon est-ce qu’il y a une différence de jeu entre l’est et l’ouest du Morbihan ?

(Fabien Régnier) Oui ! Chaque équipe à son propre style de jeu mais les 2 clubs et leurs joueurs se connaissent bien. Contrairement aux tournois habituels où il y’a toujours une bonne part d’incertitude et de méconnaissance des équipes, là, les 2 clubs se préparent et adaptent davantage leur jeu par rapport à l’adversaire, donc c’est intéressant. La dernière confrontation avant le challenge s’était terminée avec 3 points d’écart, donc tout portait à croire que cette rencontre aurait un intérêt et un score serré.

(Nicolas Le Tutour) : ce challenge est l’occasion, pour les 2 clubs morbihannais de rendre un peu attractif notre sport dans notre département, en organisant deux rencontres, à savoir : match aller à Lorient et match retour à Vannes, et les deux clubs ont un niveau similaire.

Donc derrière ce match, y’a un objectif pour vos clubs ? Inciter Pontivy à monter son club pour vous lancer dans la création d’un championnat 56 ?

(FR) : Personnellement, je me suis souvenu de la double confrontation annuelle entre Québec et Montréal, auquel j’ai participé, avec un trophée à la clé. Là, l’idée c’est de combler le calendrier hivernal et de permettre aux 2 équipes de se bâtir un premier palmarès. En terme d’organisation, ce fut assez simple, puisqu’on peut se permettre d’utiliser nos créneaux d’entraînements en semaine (il y’a 40 minutes entre les 2 villes) et les 2 clubs évoluent sur synthétique, donc pas de risque de report. Ce trophée, c’est aussi la base d’un futur tournoi plus large avec les autres clubs qui pourraient se créer dans le Morbihan, à Pontivy ou ailleurs, voire des équipes éphémères pour des personnes qui voudraient essayer.

(NLT) : L’idée d’un 3è club dans le Morbihan a été évoqué en début de saison prochaine, sur Pontivy. Aujourd’hui, je n’ai pas d’infos sur l’avancement. Mais il est vrai qu’un 3è club morbihannais porterais une dynamique supplémentaire.
Comment s’est comporté votre effectif ?

(NLT) : Ce  le challenge a pour effet de mobiliser l’effectif des 2 clubs, pendant une période hivernale souvent calme en match et en compétitions. En effet côté Vannetais, on a réussi à garder une vrai mobilisation : nous avons une très belle mobilisation cette année. En effet, chaque entraînement réunis 20-25 joueurs, et chaque compétitions. Enfin il nous a permis également de préparer le tournoi mineur, organisé le week-end dernier, où nous avons fini 2è derrière Rennes.

(FR) : Le match aller s’est joué à Lorient. On a complètement manqué notre entame de match, et on a ensuite couru après le score. Il y’a pourtant eu de bonnes choses, surtout en seconde période, mais on a été en panne d’efficacité. La défaite semble logique, mais le score (27-11) est plutôt décevant. Au match retour, avec un effectif plus réduit et à l’extérieur, cela semblait bien compliqué de rattraper le retard, mais la première période équilibrée nous a redonné confiance et on a réalisé une seconde période parfaite, pour finalement s’imposer 13 à 6.

Le score final ?

à Lorient : Lorient : Lorient 2-5 () / Vannes 711-6 (27)

à Vannes : Vannes 1-3 (6) / Lorient 0-13 (13)

Score total sur les 2 matchs : Lorient 2-18 (24) / Vannes 8-9 (33)

Les toucans remportent ce premier challenge, au meilleur des deux matchs. Une victoire de chaque côté, mais Vannes l’emporte aux points avec un total de 33 à 24. L’honneur est sauf pour Lorient, et il y’aura une revanche à prendre car le challenge sera remis en jeu la saison prochaine !

Et pendant ce temps-là dans la Nord…

Des dizaines de matchs amicaux sont organisés entre les clubs pendant la longue trêve hivernale. Mettons la lumière sur la rencontre entre les deux derniers clubs débarqués dans le championnat Fédéral, le Lille-Naives du 8 février 2014. Discussion avec Mathieu Wallesh, président du club de Naives.lille naives

Qui a été à l’initiative du match que vous avez fait contre Lille ?

(Mathieu Wallesh) : c’est  moi qui est demandé à Lille s’ils étaient partants pour un match amical.

C’était le premier match pour quasiment l’intégralité de ton équipe. Comment tu as trouvé le comportement de tes joueurs ?

(MW) : les joueurs/ joueuses se sont très bien comportés pour leurs 1er match malgré la défaite. (ndlr : défaite des lorrains 12 à 7)

Ça sera l’unique match avant le tournoi de Lyon le 22 mars et en face il y aura Toulouse, Lyon et Clermont. Vous vous sentez prêts à rentrer dans l’arène ?

(MW) : Pour le 22 mars nous serons le “petit Poucet” et nous allons nous rendre à Lyon en essayent de jouer le mieux possible même si nous savons que ce sera 3 matchs très difficile pour nous.

Le tournoi amical : la manche franco-suisse et la South West Cup

Lyon a organisé en décembre 2013 un tournoi amical transrégional regroupant Clermont, Lyon et Genève. Questions posées au président auvergnat, Jonathan Jasiulek.

C’est qui les plus forts, les suisses ou les français ?

(Jonathan Jasiulek) : A fortiori, si l’on regarde le résultat du tournoi et en étant un peu chauvin, les français sont les meilleurs… Après en regardant la performance de Genève, je pense le niveau est assez proche du niveau moyen du championnat de France.
Quelle différence vous avez senti entre le jeu à la française avec le jeu…à la suisse ?

(JJ) : La différence de rapidité peut être… Plus sérieusement, à mon sens, peut être au vu de la moyenne d’âge de l’équipe, un jeu plus posé, plus roublard et plus costaud. Des choses que nous avions également retrouvé chez les joueurs de Zurich lors de la manche européenne à Paris en septembre dernier.
Comment s’est comporté l’effectif Clermontois ?

(JJ) : L’équipe clermontoise s’est comportée en vrai guerrier gaulois, comme toujours, avec la fougue, et la joie de vivre qui caractérise notre effectif. Comme lors de la saison dernière il manque quelques petits réglages, des finitions et un peu de maturité qui font la différence lors de grosses oppositions.

Résultats ?

(JJ) : Lyon vainqueur devant Genève, Clermont et Lyon B

Et pendant ce temps-là dans le sud-ouest…

Bordeaux, club né en 2013, multiplie les rencontres avant le démarrage du championnat Fédéral. Quelques éclairages apportés par Jean-Philippe Meunier, président du Burdigaela.south west cup

A peine arrivés dans la gaélicosphère, vous vous êtes lancés dans une production folle de coupes. Déjà trois au compteur avec la South West Cup, l’Atlantic Cup (finalement annulé) puis le Derby de la Garonne. C’est quoi la genèse de ces tournois amicaux ?

(Jean-Philippe Meunier) : Etant une nouvelle équipe, le but est de faire des matchs pour acquérir de l’expérience, c’est aussi l’occasion de rencontrer nos ” voisins” niortais et toulousains. C’est très sympa, facile à organiser, et il y a quand même un petit enjeu régional …

Comment s’est comporté l’effectif Bordelais ?

(JPM) : Très bien pour un début, mais il nous manque évidemment pas mal d’expérience. (ndlr : dans le derby de la Garonne victoire de Bordeaux sur Toulouse 18-16).

Déjà un premier titre avec la South West Cup dès la première année, vous n’avez pas peur d’être attendu maintenant ?

(JPM) :  On fait parti des petits nouveaux, donc évidemment, on doit susciter la curiosité, et peut être même l’inquiétude, mais honnêtement, on est là pour s’amuser, et on croque dans le foot gaélique à pleines dents !

Vous avez vocation à poursuivre sur 2014, voire avec d’autres coupes ?

(JPM) : Why not ? Le but est de fidéliser les adhérents en leur proposant un maximum d’activités ! Des coupes, des derbys, des entrainements sur la plage, des soirées, etc … Mais en effet, on a un événement dans les cartons pour le mois de mai et octobre (pour la revanche !) : le All Burdigaland Senior Championship ! Un match mixte entre les français et les irlandais (+ reste du monde) du club de Bordeaux (ambiance garantie !)

L’intra-match amical : le Crunch du Paris Gaels

Rencontre avec Mark Brannigain, entraineur de l’équipe masculine de Paris.

crunch parisAlors vous Paris vous avez une vraie particularité car vous êtes peut-être les seuls à faire des matchs réguliers 11 vs 11 Paris vs Paris. L’effectif est au beau fixe à ce que je vois non ?

(Mark Brannigain) : C’est un aspect intégral pour le développement des joueurs que nous puissions jouer régulièrement des matchs de 11 vs 11. Un joueur, surtout un nouveau, pourrait s’entrainer pendant des années, mais il ne comprendra pas le sport et le jeu sans jouer des matchs. L’effectif du club augmente depuis le début de l’année 2013, mais c’est vraiment vers le fin 2013/début 2014 que ça a explosé. Ça fait plaisir d’intégrer autant des joueurs dans l’effectif et la vie du club, et la prochaine étape (on croise les doigts) sera de pouvoir faire un tournoi Paris vs Paris vs Paris.

Votre confrontation régulière se surnomme “Le Crunch”. Il y a autant d’engagement que sur un France-Angleterre en rugby ?
(MB) : J’aimerais bien sûr dire oui… mais je crois qu’il ne faut pas déconner non plus. Ces rugbymen sont assez costauds. Ceci dit, le niveau physique est l’aspect le plus important des “Crunchs”; que nos joueurs s’habituent à exécuter les bonnes techniques sous pression et en recevant des coups. L’idée c’est de vraiment mettre en place le niveau physique d’un tournoi pour éviter des surprises le matin même d’un vrai match. Il ne faut pas oublier, le fait que 22 joueurs (ou plus) se lèvent un samedi matin est un vrai engagement aussi… (ndlr : rien à redire à ça).

Samedi c’est France-Irlande dans les 6 nations. Vous allez faire un France-Irlande sur le terrain ? Où vous préférez le faire sur PES 3 ?

(MB) : Ça sera plutôt sur la PS3. Etant donné que c’est le weekend de la Saint Patrick et que l’Irlande a l’opportunité de gagner le 6 nations (s’ils arrivent à battre la France pour la première fois depuis 2000 à Paris, ce qui n’est vraiment, vraiment pas donné), je crois que ça sera plutôt compliqué de trouver assez des irlandais qui ne sont pas déjà en train de faire la fête. Pour les Paris Gaels, la compétition France-Irlande ce samedi sera dans le bar pendant et après le match (malheureusement à une semaine du premier tournoi à Coutances). La moitié qui va fêter, la moitié qui va pleurer.

Le tournoi caritatif : le Tournoi des Lutins  de Trousseau

Fabien Métois du club de Niort nous parle de ce tournoi amical un peu particulier.

lutins de strousseauxTournois des lutins. Pourquoi ? Si on dépasse 1.50m on ne peut pas jouer ? Allez plus sérieusement, parle nous de la genèse de ce belle initiative, qui est à sa 3ème année d’existence.

(Fabien Métois) : L’idée de parrainer une association caritative et porter des valeurs de solidarité est un des fondements de l’association des Niort Gaels. Ça fait partie intégrante du projet initial de Gaétan (ndlr : Gaétan Bigouret, à l’initiative du club) que nous continuons à porter. Les deux éducatrices de l’association les Lutins de Trousseau nous ont touché par leurs actions au sein de l’hôpital de Niort, le fait que ce soit une petite association avec peu de moyen nous a décidé pour les parrainer.

Le nom de l’association te de donne le nom de notre trophée qui leur est dédié.

Et pour la participation des clubs au tournoi ?

(FB) : Niveau résultat :

en 2011 nous avions environ 25 joueurs pour 2 équipes pour 400€ de bénéfice pour l’association

en 2012 environs 50 joueurs pour 4 équipes pour 1000€

en 2013 environ 90 joueurs pour 7 équipes pour 1200€

Et maintenant place aux championnats !

F.V.

Laisser un commentaire