Il y a du rififi dans la Capitale, ce vendredi 30 mars a eu lieu une AG extraordinaire qui a redistribué les cartes de la gouvernance du plus vieux club de France. Le Paris Gaels GAA se transforme en profondeur, impulsé par sa dynamique communauté auvergnate, très présente dans les équipes. Qu’on se le dise : il va y avoir des changements. Interview WhatsApp (parce que la Fédération est moderne) avec le nouveau président.

Jonathan Jasiulek vous êtes le nouveau président du Paris Gaels GAA. Je vois la composition du nouveau bureau : Lucas Reyes (secrétaire), Samantha Delorme (Trésorière), Léo Blanchamp (responsable sportif), et même Antoine Messager (transport / logistique), j’ai l’impression que le club est noyauté par un petit groupe à forte identité ?

JJ : Effectivement depuis quelques années, les auvergnats sont devenus incontournables au sein du club, mais n’ont jamais vraiment renié leur maillot d’origine. C’est une manière de faire un clin d’œil aux Bougnats, nombreux en région parisienne. Mais cela correspond surtout à l’objectif fixé par les Clermont Gaels à leur création il y a 10 ans, devenir incontournables dans le milieu du football gaélique.

« il a été décidé de changer le nom du club en Paris Gaels Bougnats »

Ok en tant que Président, c’est quoi tes premières décisions ?

JJ : Lors de notre assemblée générale exceptionnelle il a été décidé de changer le nom du club en Paris Gaels Bougnats afin de faire correspondre à cette nouvelle identité bougnate. Il va sans dire également que le logo et le maillot du club évolueront en conséquence (ndlr : il est prévu que le club le présente sur sa page Facebook). Côté administratif un poste de Président d’honneur a également été créé et sera dévolu au Président des Clermont Gaels.

Le Paris Gaels Bougnats ? Changer le nom du plus vieux club de France, c’est un scoop, c’est vécu comment par les joueurs de la capitale ?

JJ : Certains historiques comme JR (ndlr : JR Robert) et Bébert (ndlr : Arnaud Bereiziat) ont crié au scandale, et ont décidé de quitter le club pour refonder l’ancien club parisien des Lutetia Celtiques (ndlr : club ayant eu 1 année d’existence en 2010 avant de rejoindre le Paris Gaels GAA). Pour l’ancien président (ndlr : Florian Vaujany), il a moins de temps à y consacrer et c’est un gars du Sud proche des valeurs du Massif-Central. J’ai l’impression que c’est presque un soulagement pour lui. Mais dans l’ensemble le lobbying auvergnat présent depuis plusieurs années, la fin de cycle de l’équipe et la cohérence du projet avec notamment l’apport de nouveaux partenariats ont fini de convaincre les plus sceptiques.

« Le bleu restera toujours la dominante sur le nouveau maillot »

Donc pour le maillot bleu historique du club, qu’est-ce qu’il va se passer ?

JJ : Le bleu restera toujours la dominante sur le nouveau maillot. Une touche de jaune viendra par ci, par-là, faire écho à la nouvelle image du club

Plus polémique. Jean-Baptiste, la mascotte du Clermont Gaels est en ce moment sur Paris. Est-ce qu’il faut y voir un lien ? (ndlr : il s’est fait kidnapper par les parisiens après le tournoi Fédéral du 10 mars)

JJ : Effectivement on peut y voir une certaine transmission, le Spirit clermontois montant à Paris via Jean-Baptiste. Sa mission étant arrivée à sa fin, il va désormais retourner dans les volcans au prochain tournoi (ndlr : 21 avril Niort) afin de sceller l’alliance des deux clubs.

« le Spirit clermontois montant à Paris via Jean-Baptiste »

Il me semble que le président de la Fédération est également un clermontois…

JJ : Effectivement Cyril Besseyre, notre président est auvergnat. Nous sommes maintenant en contact depuis quelques année, il était dans la confidence de cette création, et nous a permis que cette transition puisse être acceptée au sein des différentes instances du football gaélique.

Bon mais, rassure nous, tout ça c’est quand même un poisson d’avril ?

JJ : Oui j’avoue, et on a un peu anticipé la blague (ndlr : interview posté le 30 mars 2018). Mais je crois que ça a plutôt marché.

Comment List

Laisser un commentaire