575717_10151493267609857_516056292_nExactement un mois après l’ouverture du championnat fédéral, les équipes de Clermont-Ferrand, Lyon, Niort, Paris et Toulouse se sont donné rendez-vous dans le fief des Lyonnais pour la deuxième manche. Et ce ne sont pas 5 équipes mais bien 6 qui se sont rencontrées ce 23 mars : jouant à domicile, Lyon a eu la possibilité d’aligner deux équipes complètes. Jouant presque à domicile, Clermont n’en était pas loin non plus, mais a préféré offrir son soutien aux Niortais, en léger sous-effectif. A six équipes, et pour réduire le nombre de matchs – et de fait tenir dans le temps imparti – deux poules ont été constituées. Un plan qui aurait été parfait s’il n’avait pas été mis à mal par des soucis logistiques : la compétition s’est ouverte avec 45 min de retard.

En Poule A, le premier match a opposé Niort à Paris. Courageux et malgré quelques belles percées mal récompensées au tableau d’affichage, les Niortais n’ont pas réussi à accrocher des Parisiens très en jambes et qui accrochent leur première victoire de la journée.
L’affrontement Niort et Lyon A a semblé être une reprise du premier match : les intentions Niortaises sont balayées par une équipe Lyonnaise qui joue à domicile et qui compte bien faire bonne figure devant son public. Avec cette nouvelle défaite, Niort prend la dernière place de la poule.
Logiquement, le dernier match de la poule a un goût de finale. Les rencontre Paris-Lyon sont toujours très enlevées, et celui-ci n’a pas fait exception : bien que les deux équipes soient d’ors et déjà qualifiées pour les phases finales, elles ne se sont rien épargné, mais c’est Paris qui prendra l’avantage.

208900_10151493287854857_845470013_nDe côté de la Poule B, le tournoi s’est ouvert sur la rencontre Toulouse-Lyon B. Cette dernière, méritante bien que composée majoritairement de joueurs débutants, n’a pas pu rivaliser avec une équipe Toulousaine qui avait clairement démontré ses ambitions le mois précédent. C’est donc logiquement que les Rouge et Vert remportent cette rencontre.
Puis le premier derby Lyon-Clermont s’est joué. Là encore, les qualités naissantes des joueurs de Lyon B n’ont pas pu faire la différence, les Jaunards comptant bien eux aussi rentrer en Auvergne avec un bon résultat. Battus, les joueurs de Lyon B se classent derniers de la poule.
Le scénario se reproduit donc puisque là aussi, le match Clermont-Toulouse se révèle aussi engagé que lors des précédentes rencontres entre les deux équipes, et malgré l’enjeu limité, les deux équipes étant qualifiées pour les phases finales. Mieux en place et plus efficaces à imposer leur jeu, les Toulousains l’emportent finalement.

Les phases de poules terminées, les joueurs ont enchainé sur les matchs de classement.
La première rencontre a compté pour la 5eme et 6eme place et a opposé Niort à Lyon B. Match important pour Niort, qui n’a toujours pas accroché de victoire en tournoi, mais aussi pour les Lyonnais, désireux de remporter leur première victoire à domicile. Et ce sont ces derniers qui remportent le match. Des débuts prometteurs pour des gaels qui jouaient leur premier tournoi.

La première demi-finale s’est jouée entre Paris et Clermont-Ferrand. Leur rencontre avait été très serrée lors du tournoi de Toulouse, Paris ne s’imposant que d’une courte tête et à la dernière minute. Mais les Clermontois n’ont pas réussi a faire douter les Parisiens qui s’imposent largement et gagnent leur place en finale.

La deuxième demi-finale, elle, a opposée Lyon A et Toulouse. La rencontre, plus serrée, a été très engagée, mais les Noir et Vert ont pris largement l’ascendant et se propulsent en finale.

Avant la finale très attendue, Clermont et Toulouse ont joué la 3eme et 4eme place. Mi-temps réduite mais sans trop attendre, les deux équipes étaient pressées d’en découdre. Et cette fois, ce sont les Clermontois qui font preuve de plus de réalisme et construisent leur jeu, pour accrocher une troisième place méritée, face à une équipe de Toulouse pourtant combattive.

Les retrouvailles de Paris et Lyon A en finale ont été à la hauteur des espérances des spectateurs. Les deux équipes déroulent leur plus beau gaélique sans interruption et se rendent point pour point, tant et si bien qu’à la fin du temps réglementaire, les adversaires sont à égalité. Et le temps additionnel ne sera pas de trop pour sacrer le vainqueur du tournoi : le résultat reste incertain jusqu’à la dernière minute, Paris prenant finalement une courte avance peu avant le coup de sifflet finale et accroche sa deuxième victoire de la saison en Tournoi Fédéral.

IMG_2501

Cette seconde manche du Tournoi Fédéral a tenu les promesses faites lors de la manche Toulousaine. Les équipes ont confirmé leurs ambitions et leur qualité de jeu en hausse. Et si Paris s’échappe au classement, la seconde place est très indécise puisque les équipes de Toulouse et Lyon A sont à égalité, et les Clermontois sont en embuscade à 1 point seulement. Cela promet encore de belles rencontres pour la fin de la saison, et rendez-vous est d’ors et déjà pris pour la 3eme manche, sur la pelouse de Niort.

RESULTATS

 

Poule A

Paris 3-2 (8) Niort 0-1 (1)
Lyon A 8-8 (32) Niort 0-0 (0)
Paris 4-3 (15) Lyon A 3-4 (12)
CLASSEMENT : Paris, Lyon A, Niort

 

Poule B

Lyon B 0-2 (2) Toulouse 5-6 (21)
Clermont 6-7 (25) Lyon B 2-0 (6)
Clermont 0-3 (3) Toulouse 1-10 (13)
CLASSEMENT : Toulouse, Clermont, Lyon B

 

Match de classement 5eme et 6eme place

Lyon B 3-5 (14) Niort 0-5 (5)

 

Demies-Finales

Paris 4-5 (17) Clermont 1-3 (6)

Lyon A 2-4 (10) Toulouse 1-1 (4)

 

Match de classement 3eme et 4eme place

Clermont 1-3 (6) Toulouse 0-2 (2)

 

Finale

Paris 1-9 (12) Lyon A 1-8 (11)

 

Classement du tournoi :

1. Paris – 25 pts
2. Lyon A – 20 pts
3. Clermont – 16 pts
4. Toulouse – 13 pts
5. Lyon B – 11 pts
5. Niort – 9 pts

 

ARBITRES

Michael Cryan
Adrien Henry

Laisser un commentaire